Colombes – Avenue Henri Barbusse. Ne jamais oublier

6 réflexions sur “Colombes – Avenue Henri Barbusse. Ne jamais oublier

  1. Guy à raison heureusement qu’il existe des stèles comme celle-là qui permettent de rappeler à nos souvenirs des évènements tellement tristes et malheureux.
    Bonne journée Bisous Monick

  2. 16 juillet 1942, rafle du Vel d’Hiv. Complicité de la police parisienne (pas toute), parquage au Vélodrome d’Hiver et déportation dans les camps. De mémoire, il me semble avoir lu que le Vel d’Hiv contenait 16 000 places assises, ça donne une idée de la taille du bâtiment. Plus les pistes, les couloirs, les vestiaires…

  3. Grâce à des stèles comme celle-là, le souvenir des personnes tuées persiste, mais il faut aussi quelqu’un comme toi pour le rappeler à ceux qui lisent tes articles et qui n’ont pas l’occasion de voir les épigraphies.
    Bonne journée. Bisous. Guy..

Une bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s