L’affaire du HMAS* Sydney

L’affaire du HMAS Sydney est un des rares cas, sinon le seul, d’un ancien cargo transformé en croiseur auxiliaire (ceux-ci ont souvent fait par ailleurs des hécatombes de navires de transport) parvenant à couler un croiseur de guerre. Le HMAS Sydney a servi de 1934 à 1941.

HMAS Sydney

 

 

Le croiseur auxiliaire allemand Kormoran, un ancien cargo, réussit à surprendre et couler le croiseur léger australien HMAS Sydney. Les responsables politiques et militaires se sont longtemps interrogés sur ce mystère du David terrassant le Goliath, jusqu’à il y a une dizaine d’années quand une commission d’enquête a admis que c’était la suffisance d’un commandant de croiseur persuadé de sa supériorité qui était à l’origine de cette défaite inattendue.
Le croiseur léger HMAS Sydney (un fleuron de la marine royale australienne), commandé par le capitaine Joseph Burnett, et le croiseur auxiliaire Kormoran (commandé par Theodor Detmers) se sont affrontés une demi-heure au large des côtes ouest australiennes en fin d’après-midi du 19 novembre 1941. Piètre consolation pour le vaincu : Kormoran va lui aussi couler peu après. Ses 318 survivants (sur un équipage de 399) sont récupérés par des cargos ou échouent leurs bateaux de sauvetage sur la côte australienne. Aucune trace en revanche des 645 membres de l’équipage du croiseur léger HMAS Sydney. C’est la plus importante perte de la Royal Australian Navy et la plus importante pour les Alliés dans la Seconde Guerre mondiale.

L’épave n’est découverte qu’en 2008.
A travers les nombreux livres écrits sur le sujet et les témoignages des rescapés allemands, il semble que le croiseur léger se soit approché trop près du raider allemand, négligeant d’user de sa supériorité en armement, et qu’il fut soumis aux tirs de canons et aux torpilles du cargo qui s’était alors découvert comme un croiseur auxiliaire puissamment armé. Comme dans toute affaire de ce genre, les théories les plus farfelues courent sur ce combat. Les survivants australiens auraient été massacrés afin d’éviter qu’ils puissent témoigner de la présence d’autres navires.

* HMAS : Her Majesty’s Australian Ship

Kormoran

 

Source

4 réflexions sur “L’affaire du HMAS* Sydney

  1. Moi non plus je n’en avais pas entendu parler. Cette tragédie montre bien en tout cas qu’il ne faut jamais se croire invincible comme le croyait le commandant de ce croiseur.

  2. Encore une histoire dont je n’avais aucun souvenir. Même la découverte de l’épave en 2008 ne m’ouvre aucun tiroir dans ma tête pour me remémorer un tel massacre.
    Bonne semaine. Bisous. Guy.

  3. Ces cargos transformé en croiseur pouvaient faire de sacré dégâts.
    J’en ai les frissons de voir toute cette hécatombe de membres du croiseur léger.
    Merci de ce partage.
    Bonne journée🙂

Une bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s