Dix traditions autour de Noël

Aux Etats-Unis, une tradition typique au moment de Noël est de laisser un plateau de biscuits et une tasse de lait pour le Père Noël qui a établi ses listes des enfants sages et de ceux qui ne le sont pas. Il vient au domicile de chacun la nuit avant Noël. Aux enfants sages, il laisse un don fait par les elfes du Pôle Nord, aux enfants méchants un morceau de charbon dans leur chaussette de Noël.

 

A Caracas, au Venezuela, du 16 au 24 décembre, les rues sont fermées à la circulation et laissées aux passionnés de roller. Très contraignant pour circuler mais c’est une tradition bien connue dans la région et beaucoup de gens aiment à y participer chaque année.

 

En Australie, Noël se fête en été puisque nous sommes dans l’hémisphère sud. Le repas de Noël ressemble au dîner de Thanksgiving aux Etats-Unis. Il se compose généralement de dinde, jambon, porc, plum-pudding et tartelettes. Mais au lieu de se tenir à l’intérieur, il se fait souvent sur une plage au milieu de la journée. Une autre tradition en Australie est le “Carols by Candlelight”. Cet événement a lieu la veille de Noël : des milliers de personnes se rassemblent pour allumer des bougies et chanter des chants de Noël.

 

En France, on aime les spectacles de lumière. Quand on connait ce que Paris, la ville des lumières, offre tout au long de l’année, on imagine aisément qu’au moment de Noël, toutes les grandes villes rivalisent de splendeurs. A l’exemple de Lyon qui, lors de la Fête des Lumières du 5 au 8 décembre, offre plus de 70 spectacles de lumières qui sont tout simplement à couper le souffle.

 

Au Brésil, Noël est la fête la plus célébrée, 90 % de la population se disant chrétienne. Noël est une grosse affaire. Les festivités officielles commencent le 24 décembre avec un repas traditionnel qui se compose de morue et de dinde et de bière et jus de fruit. On ne trouve pas de pins au Brésil mais les familles ont presque toutes un sapin synthétique qu’elles décorent. Les fêtes de Noël se célèbrent le plus souvent en réunion,  avec fréquemment plus de 70 personnes à une même fête. Elles commencent souvent avec une grande partie de bingo, puis viennent les chants. Juste avant minuit, toutes les lumières de la maison sont éteintes (à l’exception des lumières de l’arbre de Noël) et les enfants vont se coucher pour attendre l’arrivée du Père Noël.

 

Au Japon, les gens se tiennent prêts à commander des sceaux entiers de poulet frit. Plutôt que de célébrer Noël avec un jambon ou une dinde comme il est de tradition dans de nombreuses autres parties du monde, les familles japonaises célèbrent habituellement la fête en mangeant des kilos de poulet frit. Bien que seulement environ 1 % de la population japonaise soit de confession catholique, le pays a adopté Noël, comme une occasion de manger plus que de coutume. Après le poulet frit, il est également devenu traditionnel de profiter d’une assiette de gâteaux pour le dessert.

 

En Italie, Noël reste une période tournée vers la religion. Mais le 5 janvier, veille de l’Epiphanie, les enfants attendent l’arrivée de la Befana. La Befana appartient aux figures folkloriques. La légende dit qu’elle passe dans chaque maison où vivent des enfants la nuit précédant l’Epiphanie. Ces enfants ont pensé à accrocher une chaussette non loin de la cheminée ou de la fenêtre. Pour ceux ayant été bons et gentils au long de l’année, la Befana dépose dans leur chaussette des caramels ou des chocolats ; en revanche, pour ceux qui n’ont pas été gentils, elle remplit les chaussettes de charbon (en réalité, il s’agit aujourd’hui de sucre noir comestible ou de la réglisse qui ressemble au charbon). La Befana est souvent décrite comme une vieille femme volant sur son balai. Mais, à la différence d’une sorcière, elle est souvent souriante.

 

En Finlande, les célébrations de Noël s’étendent principalement du 24 au 26 décembre. Les sapins sont mis en place dans chaque foyer la veille de Noël. On fait cuire du pain d’épices et autres gourmandises délicieuses. Le repas de Noël finlandais commence dans la nuit du 24 décembre, à la tache de la première étoile dans le ciel, généralement entre 17 et 19 h.

 

Au Mexique, Noël est appelé “La Posada”. Par tradition, on fait circuler une photo de Joseph et de Marie de maison en maison, symbolisant ainsi la recherche d’un refuge avant la naissance de Jésus-Christ lui-même. Le Père Noël n’est pas une représentation habituellement utilisée. Les Mexicains utilisent un autre symbole, celui de la fleur rouge vif représentée par le poinsettia, une tradition qui commence à s’implanter dans d’autres parties du monde.

 

Enfin, en Allemagne, la célébration de Noël commence le 6 décembre et se poursuit jusqu’au jour de Noël. Le 6 décembre, on décore et on commence à cuisiner. Tout commence avec des biscuits et des gâteaux aux épices. Viennent ensuite les cartes et les cadeaux faits maison. Une des traditions de Noël bien connue (et qui est née en Allemagne) est la fabrication de maisons en pain d’épice. Avec le “christbaumgeback”, nom d’une pâte qui peut être façonnée comme de l’argile avant d’être cuite, on crée des décorations pour le sapin.

6 réflexions sur “Dix traditions autour de Noël

  1. Un petit peu de retard pour prendre connaissance de ton billet bien intéressant et dont j’ignorais les traditions de certains pays
    Très bon début d’année
    Gros bisous

  2. Je m’inquiétais sur le sort des polissons américains, du charbon dans leurs chaussettes, mais plus loin, j’ai lu que ce « charbon » avait été remplacé par de la réglisse ! Miam, j’aurais aimé être polissonne en Italie, j’adore la réglisse ! Si les Japonais se mettent à manger des kg de poulets le jour de Noël, je me fais moins de souci pour les petits poissons. Mais ça ne dure qu’un jour, dommage. Bises Valérie, Jean me signale que le temps passe, on doit déjeuner avant de filer au ski. Quelle vie !😀

  3. Et bien je n’étais pas passée ici depuis longtemps et je vois que tu as changé toute la présentation de ton blog, c’est joli !
    C’est intéressant de lire toutes ces traditions de Noël dans le monde ! Bon la Befana est souriante, mais elle doit faire peur aux enfants quand même. Je préfère de loin notre bon gros Père Noël, Bisous Valérie et bon courage pour la semaine à venir.

  4. Malgré le fait que ma mémoire baisse vu mon âge avancé… il me semble avoir déjà lu cela ou du moins quelque chose de similaire durant les années passées. Ne t’en fait pas, je le relis quand même avec plaisir.
    Joyeux Noël et bon réveillon de Nouvel an. Bisous.Guy.

Une bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s