Faudra-t-il faire ce choix un jour ?

 

Mon avis personnel est que si on suppose que l’enfant vient au monde avec une prédisposition à la violence, une éducation faite dans l’amour et l’apprentissage de certaines valeurs fondamentales -tels le respect des autres et le droit inaliénable à la vie- doit pouvoir, en principe, vaincre cette prédisposition. Mais plus sûrement, nous devenons tout simplement ce qu’on nous enseigne.

 

8 réflexions sur “Faudra-t-il faire ce choix un jour ?

  1. Bonjour Valérie
    Je suis également d’accord avec ton avis personnel.
    Très bonne journée le temps n’est pas très beau aujourd’hui c’est dommage j’aime tant le soleil
    Gros bisous

  2. Oh mais c’est déjà courant en Amérique puisque des parents vendent sur E-bay des enfants qu’ils ont adopté et qui ne correspondaient pas à leurs attentes ou besoin d’argent pour payer une caution pour libérer le petit ami en taule etc…!!!
    Par contre je pense qu’effectivement on a les enfants qu’on élève mais hélas pas toujours!!! Combien de parents désemparés d’avoir vu leur enfant devenir drogué, alcoolique voir même meurtrier!!! Le plus courant pour le moment ce sont ces jeunes qui partent endoctrinés vers l’Afghanistan ou la Syrie!!! Le danger est partout hélas!!!
    J’adore la vidéo de Guy, étant résidente Belge, je connais bien François Pirette, et j’apprécie ses sketchs, mais pas tous parfois il est un peu « extrême »😉
    Je te souhaite une douce soirée.
    Bisous
    Domi.

    • Tout ça est troublant et je connais effectivement quelqu’un qui a adopté il y a 20 ans et qui a connu le pire avec son fils. Aujourd’hui, elle a abandonné et a décidé de vivre avec son mari la vie qu’ils rêvaient depuis des années.
      Par contre, je suis sidérée par ces ventes d’enfants sur E-Bay. C’est monstrueux ! Super puissance ? Et que fait la cour internationale des droits de l’homme ? Notre monde est quand même bien malade…
      Douce soirée à toi aussi. Moi, je la passe avec mon fils qui n’est pas parfait mais que je ne rendrai pour rien au monde.

  3. On doit toujours faire des choix mais le plus difficile est de faire le bon choix

    Comme le raconte François Pirette (humoriste belge) dans son sketch ci-dessous, on devient ce qu’on mange. Il faut donc bien choisir (même ce que l’on mange). On a toujours le choix.


    Bisous. Guy.

    • Vu Guy. Mais ça n’est pas le message que j’ai voulu faire passer.
      En viendra-t-on un jour à faire de la sélection sous prétexte que l’enfant ne correspond pas à ses attentes ? La médecine interviendra-t-elle au niveau du génome pour créer le bambin souhaité par les parents ? Jusqu’où l’Homme a-t-il du pouvoir ?

Une bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s