Les poilus

0b2683u4

 

« Poilu » est le surnom donné aux soldats français pendant la première guerre mondiale. Ce surnom est typique de cette guerre et ne fut utilisé qu’en de rares et exceptionnels cas pendant la seconde guerre mondiale.

Le mot « poilu » désignait aussi à l’époque dans le langage familier ou argotique quelqu’un de courageux, de viril (par exemple l’expression ancienne « un brave à trois poils » que l’on trouve chez Molière), ou l’admiration portée à quelqu’un « qui a du poil au ventre ».

Dans son ouvrage L’Argot de la guerre, d’après une enquête auprès des officiers et soldats, Albert Dauzat donne la même explication : « Avant d’être le soldat de la Marne, le « poilu » est le grognard d’Austerlitz, ce n’est pas l’homme à la barbe inculte qui n’a pas le temps de se raser, ce serait trop pittoresque. C’est beaucoup mieux : c’est l’homme qui a du poil au bon endroit, pas dans la main ! ». Le terme militaire de « poilu », datant de plus d’un siècle avant la Grande Guerre, « désignait dans les casernes où il prédominait, l’élément parisien et faubourien, soit l’homme d’attaque qui n’a pas froid aux yeux, soit l’homme tout court ».

Mais depuis 1914, dit Albert Dauzat qui étudiait l’étymologie et l’histoire des mots, le terme « poilu » désigne pour le civil « le soldat combattant » qui défend notre sol, par opposition à l’embusqué. Le mot « fit irruption du faubourg, de la caserne, dans la bourgeoisie, dans les campagnes plus tard, par la parole, par le journal surtout, avec une rapidité foudroyante ».

Une version populaire de la signification prétend que le surnom fut donné pendant la Grande Guerre du fait des conditions de vie des soldats dans les tranchées. Ils laissaient pousser barbe et moustache et, de retour à l’arrière, paraissaient tous « poilus ». Cette version ne peut trouver de fondements que dans les débuts de la guerre car dès lors que les gaz firent leur apparition, les masques à gaz bannirent la barbe des visages des soldats ainsi que du règlement militaire.

Les journaux qui transmettaient les informations sur la guerre et le front étaient directement sous l’autorité de la censure et de l’armée et n’utilisaient pas ce surnom. D’ailleurs, puisqu’il était interdit de diffuser des images prises en première ligne, celles illustrant journaux et cartes postales mettaient en scène des acteurs, ou au mieux des permissionnaires, non tenus aux exigences des premières lignes.

 

Dans les différents pays qui prirent part à la première guerre mondiale, les combattants reçurent aussi des surnoms. Mais le terme « poilus » reste uniquement appliqué aux combattants français. En revanche, chaque nation avait à l’époque un surnom équivalent pour ses propres soldats. Par exemple :

– Allemagne : Michel’s
– Angleterre : Tommies
– Belgique : Jass (le jass est un manteau imperméable en néerlandais)
– Etats-Unis : Doughboys, Sammies
– Australie : Diggers (« ceux qui creusent »)
– Turquie : Mehmetçik (lire Méhmédtchique, littéralement « petit Mehmet », allusion au nom du prophète Mahomet)

 

Source

 

 

Poilus tranchée

8 réflexions sur “Les poilus

  1. Pingback: La Première Guerre Mondiale en quelques dates | ώ ☼ Valérie ☼ ώ

  2. Bonjour Valérie!!!
    Suis heureuse que les chocolats te soient enfin parvenus, tu n’imagines pas quel trajet ils ont fait pour arriver jusqu’à toi mdr!!! J’espère qu’ils n’ont pas trop souffert du voyage!!!
    Je constate que tu apprécies l’histoire et notamment celle de cette grande guerre, aussi si tu le désires je peux te proposer le lien d’une communauté sur laquelle nous publions une fois par semaine, où chacun relate un moment de cette période de 4 ans.
    Voici ce lien : http://lacommunauteilyacentans.apln-blog.fr/
    En passant par la case « inscription » dans la colonne de gauche puis « s’enregistrer » tu peux t’y inscrire, tu recevras un mail de confirmation que tu devras valider. Ensuite Clara qui est l’administratrice de cette communauté validera ton inscription, ainsi tu pourras publier ton article ici sur ton blog puis aller sur la communauté dans « créer un nouvel article » dans la colonne de gauche après t’être connectée avec les identifiants que tu auras reçus par mail . Dans la fenêtre qui s’ouvrira à toi, tu publieras les trois premières phrases de ton article suivi du lien se référant à ton article sur ton blog😉
    Que ça parait compliqué hein mdr!!! Prends ton temps pour me relire , on a quatre ans devant nous hihi!!!
    Je te souhaite un bon week-end!!!
    Bisous
    Domi.

    • Merci pour ce tuyau sans doute précieux. Je me passionne pour l’Histoire en effet, mais au sens large avec une connaissance plus poussée à partir de Louis XV. Et aussi la petite histoire qui tourne autour de la grande. J’aime le passé qui constitue nos bases. Je vais bien sûr aller voir le site dont tu me parles mais je risque de ne pas publier beaucoup car je ne m’intéresse pas qu’à la Grande Guerre. Je vais fouiller mon blog en tout cas.
      Les chocolats ne m’ont pas parlé de leur périple mais ils ont bien fait d’avoir pris leur temps car je n’aurais pas pu les déguster pour cause d’abcès dentaire. Remarque, j’ai été raisonnable, je n’en ai mangé qu’un pour l’instant.
      Merci pour tout Domi. Très bonne soirée. Bisous.

  3. Je connaissais le mot poilu correspondant aux soldats de la première guerre.
    Bien qu’étant belge, je ne connaissais pas le mot équivalent ni d’ailleurs les mots des autres pays dont tu as fait mention. Merci pour toutes ces informations.
    PS: Que penses-tu de la poilue Conchita qui a remporté le concours Eurovision de la chanson le week-end dernier?
    Bisous. Guy.

Une bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s