Murasaki Shikibu

Dame d’honneur de l’impératrice Akiko dans les premières années du XIe siècle, Murasaki Shikibu est une femme de lettres qui a décrit l’aristocratie japonaise. Son oeuvre conte l’histoire du Prince Genji dont l’attitude se matérialise en un mauvais karma qui sera finalement résorbé. La structure du texte, son écriture délicate provoquent un ravissement esthétique immédiat. Très imprégné de bouddhisme et de néo-taoïsme chinois, le texte est aussi une critique de la polygamie japonaise de l’époque et, dans une autre mesure, une contestation politique de la domination masculine mêlée d’une fascinante beauté littéraire qui éveille les consciences.

Murasaki-shikibu-liu-yu-hsi-livres-magazine-1016933

Le Dit du Genji de Murasaki Shikibu, illustré par la peinture traditionnelle japonaise Chef-d’œuvre de la littérature mondiale et texte fondateur du roman japonais, Le Dit du Genji ou Genji Monogatari, écrit au début du XIe siècle, relate la vie du prince Genji dans la société de la cour impériale et apporte un éclairage exceptionnel sur la culture japonaise : poésie, musique et peinture accompagnent le Genji en politique et en amour tout au long de sa vie mouvementée. Murasaki Shikibu a trouvé les modèles de ses personnages parmi ceux qu’elle côtoyait dans l’atmosphère raffinée de la cour impériale de Heian, actuelle Kyôto, et les a dépeints avec un extraordinaire souci de l’analyse psychologique. Elle se distingue par sa finesse dans l’observation des sentiments et des comportements, sa sensibilité dans la description des saisons, de l’impermanence des choses et des êtres ou encore son habileté à construire un récit complexe, peuplé de dizaines de personnages aux destins croisés. Après sept années de recherches iconographiques sans précédent et plus de 2 500 peintures recensées -520 oeuvres du XIIe au XVIIe siècle et 450 détails en couleurs parmi les plus remarquables et pour la plupart inédits en Occident- l’intégralité des plus anciens fragments de rouleaux subsistant du XIIe siècle et classés trésors nationaux au Japon a été sélectionnée pour publier une oeuvre majeure. Dit du Genji   Des autorisations exceptionnelles ont permis de publier des œuvres provenant des collections impériales japonaises, de monastères, de musées privés et nationaux, de fondations et de collections privées à travers le monde entier.

3 réflexions sur “Murasaki Shikibu

  1. Wow, après l’histoire de France, voilà que tu nous fais connaître un peu d’histoire japonaise.

    Bonne soirée et bon week-end.
    Bisous. Guy

Une bafouille ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s